demarchespace

La calligraphie comme la peinture, la musique, le tir à l’arc, …,

est un chemin ; celui qui l’emprunte ne sait où il le conduira !

La calligraphie gestuelle est une approche dynamique qui entraîne le scripteur

en une sarabande colorée, aux cadences vives et rythmées… .

Le trait, le signe, la trace s’y ébrouent, s’échappant des cadres élégants

habituellement tracés à la plume, au pinceau fin ou pinceau chinois.

Espiègle, la lettre expérimente d’autres outils, objets détournés, glanés,

à l’instar du tire-ligne, au manche d’os, d’ivoire ou de bois, et à l’acier tranchant.

Le tracé se délecte également du compagnonnage de cartons, de ‘schindle’, pipettes de labo, capsules de bière, et autres cola-pen !

Vif, nerveux, il s’élance en de folles farandoles, en des parcours alertes, griffant le papier, l’agrémentant de giclures, dans des orgies d’encre, de pigments, de gouache ou d’aquarelle …

Tout est bon au service de la plus éblouissante mise en musique.

Colette Ottmann